Centre Européen de la Colonne Vertébrale

Clinique du Parc - Lyon (France)    SFO (suite)

Accueil
Remonter

Il est évident que la chirurgie fait perdre l'intégrité tensionnelle. Elle est cependant justifier pour les angulations les plus importantes, car la mobilité inter-segmentaire est déjà perdue dans la courbure.

Le principe d'intégrité tensionnelle est universel et se retrouve au niveau de la cellule, dans le tissu sous-cutané et de la structure moléculaire. L'exemple qui plait le plus aux dames est le diamant qui n'est que du carbone à structure moléculaire d'intégrité tensionnelle.

Conséquences d’un système à intégrité de tension

  • Système omnidirectionnel
  • Maximum de stabilité avec un minimum de matériau
  • Invariance d’échelle : la taille est théoriquement illimitée
  • La force et la résistance de l’ensemble dépasse celle de leurs composants
  • Faible énergie consommée
  • La charge appliquée est distribuée dans toute la structure
     

Pour comprendre le problème des scolioses en dessous de 25°, il faut faire appel à un autre paradigme : la théorie du chaos. Faire porter un corset à un adolescent n'est pas sans conséquence physique ou psychologique. Peut on éviter le risque de sur-traitement ?

La pomme tombe suivant les lois de gravitation de Newton et l’on peut prévoir le lieu de sa chute.
La feuille de l ’arbre tombe suivant les mêmes lois, mais on ne peut pas prévoir le lieu exact de la chute, parce qu' elle est plus sensible au vent.
L ’imprévisibilité de tels phénomènes résulte d’une sensibilité extrême aux conditions initiales, c’est le chaos déterministique.
 

Una autre constatations nous connaissons très bien les caractéristiques cliniques des scolioses évolutives, mais lorsque Madame Duval-Beaupère recherche statistiquement des prédicteurs, elle ne retrouve qu'un seul critère, une angulation supérieure à 30° en période de croissance.

Prenons l'exemple du dos plat qui caractérise les scolioses les plus dysplasiques, beaucoup d'enfants présentent un dos plat sans aucune scoliose.

Il existe manifestement des seuils dans la scoliose. Lorsque le scoliotique se penche en avant, la vertèbre apicale est en rotation maximale. Au dessus de 25° de rotation, la flexion antérieure provoque une accentuation de la rotation.

De même la viscoélasticité ou élasticité à vitesse lente, peut favoriser la rotation lorsque la vitesse de flexion antérieure est trop rapide, notamment lors de la pratique du sport.

Toutes les courbures scoliotiques sont différentes, toutefois, il existe de nombreuses classifications et modélisations qui ressemblent beaucoup à des fractales.

Cette modélisation concerne toutes les structures d'interface entre air et liquide (alvéoles pulmonaires) ou villosités intestinales...

L'impossibilité de prédire l'évolution est une autre caractéristique d'une structure chaotique.

Une des conséquences est l'impossibilité d'un traitement "étiologique". On ne va pas à la chasse au papillon pour éviter la tornade au Texas.

Le rôle de la kinésithérapie est plus évident. Elle ne permet pas d'empêcher le "tremblement de terre" de la scoliose évolutive, mais constitue une construction antisismique qui en limite les dégats.

Le nouveau paradigme peut se schématiser de la manière suivante.

Le problème de la scoliose à l'âge adulte est un véritable problème de santé publique. Si la scoliose concerne 2 % des adolescents, elle concerne 6% de la population à 45 ans et 10 % à 60 ans.

L'évolutivité de la scoliose peut être également chaotique à l'âge adulte. Pour les scolioses thoraciques le seuil des conséquences respiratoires et douloureuses est de 70°, limite habituelle du traitement chirurgical à l'âge adulte. Par contre les scolioses lombaires présentent une complication chaotique spécifique : la dislocation rotatoire.

Dans l'exemple suivant, nous avons l'évolution linéaire "affine"d'une scoliose thoraco-lombaire

Cette évolution affine est loin d'être la règle générale. Dans l'exemple suivant, nous avons une scoliose qui a évolué pendant 10 ans entre 17 et 27 ans, puis est restée parfaitement stable jusqu'à 45 ans.

Même pour des angulations importantes, comme ici à 93° à la suite d'une traitement orthopédique par plâtres et corsets que l'on peut qualifier d'échec...

... Il n'y a eu aucune aggravation à l'âge adulte. La qualité de vie a été sans doute meilleure qu'après chirurgie.

Nous voyons ici la patiente à 64 ans avec une gibbosité très angulaire, mais un bon équilibre global du rachis.

La dislocation rotatoire est spécifique de région lombaire basse, sans doute du fait de l'épaisseur des disques, des contraintes mécaniques majeures et de l'hyper mobilité de la zone sous la scoliose.

C'est la défaillance discale qui provoque cette complication spécifique.

Cette défaillance peut être précoce, à l'âge de 34 ans chez cette patiente.

La gibbosité est très proche de la patiente précédente stable à 93°, et il n'y a pas d'anomalie dans le plan sagittal.

La défaillance peut être plus tardive et dramatique, comme chez ce patient qui évolue de 10° par an à partir de 56 ans.

Peut-on conclure sur un aveu d'impuissance ? sans doute, notre société souhaite un risque zéro, pour s'en rapprocher la conduite à tenir découle des deux paradigmes intégrité tensionnelle et chaos, c'est à dire une bonne connaissance des risques et une surveillance attentive pour intervenir si possible avant le déclenchement de l'avalanche. Lorsque l'on décide d'intervenir, il faut donner le maximum de chances au patient, c'est à dire réaliser un corset plâtré avant la mise en place de l'orthèse amovible et éviter au maximum la chirurgie qui transforme le scoliotique en statue. Votre rôle de médecin ostéopathe est fondamental dans le maintien de la liberté articulaire segmentaire et dans le dépistage précoce des décompensations que seul permet votre qualité de médecin.


Auteur : Dr Jean Claude de Mauroy (Médecine Orthopédique)

Cette page a été mise à jour pour la dernière fois le : 22 janvier 2012

"Conflit d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflit d’intérêts concernant les données diffusées publiées dans cette page"


Accueil ] Remonter ]
 Centre Européen de la Colonne Vertébrale - Lyon - Webmaster : Dr. Jean Claude de MAUROY   

  Site infos

  Le site a été mis à jour pour la dernière fois le 04 novembre 2017
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Chercher uniquement dans des sites web de santé HONcode de confiance :