Centre Européen de la Colonne Vertébrale

Clinique du Parc - Lyon (France)    Résultats

Accueil
Remonter
Recommandations
Comparateur
Indications Thérap.
Classification Lenke
Résultats
Etude Prospective
Kiné - Sport
Programme expert
FAQ Tt Orthopédique

Résultats à long terme

Aurélia 14 ans

Scoliose thoraco-lombaire 35° - gibbosité 33 mm

10 ans après l'ablation de l'orthèse : 23° - gibbosité 10 mm



LE PROTOCOLE

 

Le corset plâtré et l’adaptation de l’orthèse sont réalisés en Day Hospital.

Le protocole  dépend de l’angulation de la scoliose et est résumé dans le tableau II

 

Angulation  scoliose

Nb et durée du plâtre

Port du Lyon brace

Ablation

< 30°

1 plâtre - 1 mois

nocturne

En fin de croissance staturale

30-40°

2 plâtres –

1 mois chacun

Extrascolaire 16h/24

1 an après la fin de la croissance staturale

>  40°

2 plâtres –

2 mois chacun

23h/24

2 ans après la fin de la croissance staturale

Tableau II – Protocole du Lyon Brace

 

La physiothérapie est pratiquée 2 séances par semaine durant le temps du plâtre puis 1 séance par semaine pendant le temps de port de l’orthèse. Nous autorisons l’ablation de l’orthèse sans limite pour la pratique de l’activité sportive.

 

LES RESULTATS

 

Nous présentons les résultats de 1338 scolioses traitées en France et en Italie selon les indications ci-dessus. Toutes les évaluations ont été réalisées par le même médecin. Les données sont retranscrites automatiquement sur tableur Excel par la secrétaire lors du contrôle 2 ans après l’ablation de l’orthèse. Depuis 2 ans, selon les normes de la SRS, nous avons inclus les scolioses traitées auparavant par Milwaukee brace.  Les échecs avec évolution vers la chirurgie sont inclus. Sont exclues toutes les scolioses non revues au moins 2 ans après l’ablation de l’orthèse. Dans le cadre de notre recrutement, la majorité des scolioses est idiopathique. Nous avons exclu les patients en soft Lyon Brace et Elastic Lyon Brace.

Les critères d’évaluation sont classiques. Le cas moyen est une fille âgée de 13 ans 10 mois (+-1,7) en début de traitement. Sa taille debout est de 159,81 cm (+-11),  son poids est de 47,04 Kg (+-9), sa capacité vitale de 2,20 l (+-7).  2 ans après l’ablation du Lyon brace, la taille est de 165,00 (+-6,7), le poids de 54,85 (+-8,17), la capacité vitale de 2,63 (+-6,2).

Nous avons regroupé les scolioses en fonction du type de Lyon brace réalisé. Les résultats sont exprimés en fonction de l’angulation Cobb et en pourcentage de réduction par rapport à l’angulation initiale. Table III

 

 

Cobb initial

Cobb plâtre

Cobb Corset

Cobb weaning

2 years after

Lyon Thoracic

(thoracic)

285 cases

33.28 (+-8 )

10.98 (+-8.53)

67 %

15.09 (+-9.16)

27.52 (+-10.62)

29.29 (+11.65)

12 %

Lyon Thoracic (double major)

351 cases

31.45(+-8.88)

28.81(+-8.14)

12.39(+-8.25)

9.27(+-7.40)

61 % / 68 %

15.78(+-9.17)

11.66(+-6.81)

27.15(+-10.52)

22.16(+-8.60)

27.92(+-10.68)

21.70(+-8.69)

10 % / 25%

Lyon Thoraco-Lumbar

279 cases

28.54(+-6.98)

5.65(+-6.62)

80 %

9.41(+-7.76)

20.64(+-8.99)

21.81(+-9.68)

24 %

Lyon Lumbar

450 cases

27.97(+-6.33)

6.07(+-5.79)

78 %

7.24(+-6.50)

17.45(+-7.66)

17.92(+-7.83)

36 %

 

Table III – Résultats angulaires en degrés Cobb  et pourcentage de réduction par rapport à l’angulation initiale.

 

 

 

 

 

 

 

 

De même nous pouvons regrouper les résultats esthétiques au niveau de la rib hump (Rib H) mesurée en mm. Table IV

 

 

Rib H initial

Rib H Corset

Rib H weaning

2 years after

Lyon Thoracic

(thoracic)

285 cases

25.43 (+-8.68 )

10.12 (+-7.52)

15.54 (+-8.39)

17.03 (+8.70)

33 %

Lyon Thoracic (double major)

351 cases

19.32(+-9.61)

13.82(+-7.32)

7.55(+-5.86)

2.69(+-3.12)

11.96(+-7.13)

6.19(+-4.39)

13.21(+-7.71)

6.92(+-5.45)

32 % / 50 %

Lyon Thoraco-Lumbar

279 cases

21.72(+-7.31)

6.20(+-5.35)

11.23(+-5.73)

11.62(+-6.74)

46 %

Lyon Lumbar

450 cases

17.42(+-7.37)

2.55(+-2.70)

5.59(+-4.42)

6.33(+-5.43)

64 %

Table IV – Résultats en mm sur la gibbosité

 

Conformément aux normes internationales, nous évaluons les résultats 2 ans après l’ablation de l’orthèse en :

- Bons soit un gain supérieur à 5° par rapport à l’angulation initiale

- Stables soit gain +- 5° par rapport à l’angulation initiale

- Echecs soit une perte angulaire supérieure à 5° par rapport à l’angulation initiale

Pour les scolioses double majeure, nous avons comparé la demi somme des deux courbures.

 

 

Gain >5°

Gain +- 5°

Perte > 5°

Lyon Thoracic

(thoracic)

285 cases

140

54.26 %

85

32.95 %

33

12.79 %

Lyon Thoracic (double major)

351 cases

208

59.26 %

127

36.18 %

16

4.57 %

Lyon Thoraco-Lumbar

279 cases

189

67.74 %

76

27.24 %

14

5.02 %

Lyon Lumbar

450 cases

362

80.44 %

84

18.66 %

4

0.88 %

Total

1338 cas

899

67.19 %

372

27.80 %

67

5.00 %

Table V – Résultats à +- 5°

 

Nous avons isolé un groupe de 174 scolioses dont le traitement a été initié à Risser O. Nous pouvons ainsi comparer les résultats obtenus en effectuant la moyenne des coubures principales et secondaires.

 

 

Cobb initial

Cobb plâtre

Cobb Corset

Cobb weaning

2 years after

Total cas

1338 cases

28.51 (+-7.14 )

8.09 (+-7.16)

72 %

10.75 (+-7.69)

21.27 (+-9.09)

21.80 (+9.48)

24 %

Groupe Risser 0

174 cases

27.23(+-6.46)

 

5.24(+-6.65)

81 %

8.85(+-6.88)

 

21.85(+-8.98)

 

22.31(+-10.22)

18 %

 

Table VI – Résultats angulaires en degrés Cobb  et pourcentage de réduction par rapport à l’angulation initiale.

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous pouvons également étudier les 2 groupes en fonction d’un gain supérieur à 5°, d’une stabilité à +- 5° et d’une perte de plus de 5°.

 

 

Gain >5°

Gain +- 5°

Perte > 5°

Total cas

1338 cas

899

67.19 %

372

27.80 %

67

5.00 %

Groupe Risser 0

174 cases

85

48.89 %

54

31.11 %

35

20 %

Table VII – Résultats à +- 5°

 

 

DISCUSSION

 

Le Lyon brace a suivi les progrès de la technologie tout en conservant les principes biomécaniques fondamentaux.

Depuis 20 ans, il est réalisé et évalué de la même manière dans des structures publiques ou privées tant en France qu’en Italie. Les résultats sont cohérents et les variations dans le temps liées au dépistage et à la prise en charge plus précoce.

La réduction initiale par corset plâtré permet un moulage sur un rachis déjà modelé. La radiographie en plâtre sert de référence pour l’adaptation de l’orthèse. Cette réduction permet en outre un port uniquement nocturne de l’orthèse très apprécié par l’enfant pour les courbures de moins de 30°.

 

La classification de Lenke nous a paru bien adaptée à la prescription, il suffit alors au médecin prescripteur de classer la courbure pour que l’orthésiste prothésiste réalise l’orthèse la plus adaptée.

 

Nous pensons que c’est le corset qui doit s’adapter à l’enfant et nous utilisons selon les cas tout l‘éventail  des orthèses actuelles. La meilleure indication pour le Lyon brace est la croissance pubertaire, lorsque les contraintes sur la cage thoracique ne risquent pas de provoquer  de thorax tubulaire. La statistique ne correspond pas à l’ensemble des scolioses que nous traitons, mais à une sélection de patients pour lesquels nous pensons que le Lyon brace est le plus efficace.

 

Lorsqu’un traitement a été effectué auparavant, l’angulation initiale est celle qui précède le corset plâtré.

La réalisation d’un corset plâtré en début de traitement sélectionne sans doute les patients les plus motivés, pour lesquels la compliance est meilleure. De même, de nombreux patients sont perdus de vue en fin de traitement et viennent sans doute au contrôle les plus motivés.

Lorsqu’un patient est opéré, il est inclus dans la statistique et nous répétons l’angulation pré-chirurgicale.

L’important écart type angulaire de notre série traduit la grande amplitude d’indications, de la courbure la plus faible à la plus importante, seule varie le temps de port de l’orthèse.

 

Les meilleurs résultats sont obtenus pour les scolioses lombaires. L’orthèse courte est très bien supportée et ces courbures sont souvent douloureuses à l’âge adulte. Ce sont également elles qui évoluent en dislocation rotatoire.

Les courbures double majeures réagissent bien au Lyon brace, malgré le faible bras de levier correcteur dans le plan frontal.

Les courbures thoraco-lombaires réagissent également bien au Lyon brace type 3 points haut. L’excellent bras de levier permet une bonne correction en plâtre, toutefois, c’est dans ce groupe que nous retrouvons la plupart des scolioses évoluant vers la chirurgie malgré un traitement bien suivi. Nous insistons sur le port strict de l’orthèse, malgré les corrections souvent spectaculaires en corset plâtré.

La gibbosité est mieux corrigée que l’angulation avec réduction d’1/3 au niveau thoracique et à plus de 50 % au niveau lombaire. L’aspect esthétique est toujours meilleur que la radiographie.

 

L’excellent indice global d’effectivité de 0,95 sur l’ensemble des courbures s’explique par la sélection des patients. Il n’est que de 0,87 pour les courbures thoraciques. Le groupe le plus caractéristique pour juger de l’efficacité du Lyon brace est le groupe à Risser 0. Dans ce groupe des scolioses les plus évolutives l’indice d’effectivité n’est que de 0,80.

Par contre si nous comparons les moyennes angulaires du groupe à Risser 0 avec les moyennes angulaires de la statistique générale, les deux courbes sont sensiblement identiques, comme si le Lyon brace bloquait la courbure scoliotique quelque soit l’âge de l’enfant.

Bien que l’indice d’effectivité paraisse meilleur, il est très difficile de comparer les résultats du Lyon brace  avec ceux des autres orthèses publiés dans la littérature. L’indication plus tardive en période pubertaire explique sans doute les très bons résultats.

 

Conclusion

 

Le Lyon brace management est un traitement orthopédique conservateur très efficace et les derniers résultats que nous présentons dans cette étude le confirment. La réalisation ambulatoire du corset plâtré et de l’orthèse est économique et permet la poursuite d’une scolarité normale.

La simplicité de prescription de l’orthèse à partir de la classification de Lenke la rend accessible à tous.

La facilité d’adaptation de l’orthèse en période de croissance permet un ajustement précis et optimal.

Il est complémentaire des autres orthèses et doit faire partie de l’éventail thérapeutique du scoliologue.

Ce traitement donne le maximum de chances à l’enfant et au médecin le maximum de chances de succès.



 


Auteur : Dr Jean Claude de Mauroy (Médecine Orthopédique)

Cette page a été mise à jour pour la dernière fois le : 5 janvier 2012

"Conflit d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflit d’intérêts concernant les données diffusées publiées dans cette page"


 

Accueil ] Remonter ]
 Centre Européen de la Colonne Vertébrale - Lyon - Webmaster : Dr. Jean Claude de MAUROY   

  Site infos

  Le site a été mis à jour pour la dernière fois le 04 novembre 2017
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Chercher uniquement dans des sites web de santé HONcode de confiance :