Centre Européen de la Colonne Vertébrale

Clinique du Parc - Lyon (France)    Module 4

Accueil
Remonter
e-learning
Module 0
Module 1
Module 2
Module 3
Module 4
Module 5-7
Module 8
Module 9-11
Module 12
Module 13
Module 14.17
Module 22
Module 24-25

Thème du module 4 : Les nouveaux concepts

L'ARTbrace est un concentré d'innovations et de tehnologie

L'ARTbrace comme la majorité des progrès est né d'un conflit, en l'occurrence médico-administratif avec impossibilité de poursuivre la réalisation du corset plâtré qui techniquement doit précéder la réalisation du corset lyonnais. Il a fallu inventer un nouveau corset initialement uniquement destiné à remplacer le plâtre.

Ce ne sont pas moins de 10 concepts nouveaux issus du savoir faire de la réalisation des corsets plâtrés et des technologies les plus récentes qui ont été utilisés.

Le premier concept est la base mathématique de la colonne torse

qui est une hélicoïde cerclée à cercle générateur horizontal. Les segments d'hélicoïde peuvent être coupés par un plan horizontal et superposés

Le 2° concept est le passage de la géométrie plane et du système 3 points même multiple à la géométrie des volumes

On ne parle plus de dérotation segmentaire, mais de détorsion globale

L'ARTbrace réalise une colonne torse en sens inversé de la scoliose

Le 3° concept est celui du moulage régional en 3 étapes

La correction s'effectue indépendamment et de façon beaucoup plus précise au niveau des ceintures, de la région lombaire et de la région thoracique

La correction s'effectue de façon simple dans le plan frontal et dans le plan sagittal. Le dérotation dans un plan horizontal s'effectue automatiquent en correction du fait de la restauration des courbures physiologiques dans le plan sagittal.

Le quatrième concept est la superposition des 3 moulages qui s'effectue à volume constant grâce aux progrès de la technologie informatique

Ici la correction par superposition en vue sagittale

La correction en vue frontale

Le cinquième concept est la restitution d'un plan sagittal qui sera fixé en position corrigée. C'est à dire que l'élongation s'effectue sans modification du plan sagittal.

Lorsque l'enfant prend 2 cm, ce sont 2 cm de translation le long de l'axe vertical et non 2 cm pris au niveau de la lordose et de la cyphose.

La correction du dos plat lorsqu'il existe est de près de 9° au lieu des 4° d'aggravation avec les autres corsets

Le 6° concept est celui du baby lift. Lorsque l'on porte un enfant, on le prend latéralement sous les aisselles et non au niveau de la cage thoracique. C'est ce que réalise l'ARTbrace.

L'avantage est qu'il n'y a pas de détorsion sans point fixe supérieur. Ce concept révolutionne également la correction des cypho-scolioses de l'adulte

Le septième concept est l'effet tube mayonnaise, c'est à dire la translation le long de l'axe vertical du rachis.

Cette translation s'appelle détorsion géométrique

Nous sommes passés progressivement d'une élongation externe à une élongation entre bassin et tête (Milwaukee). Puis élongation entre les deux ceintures avec l'ancien corset lyonnais. Le chêneau et le Boston sont basés sur l'effet "noyau de cerise. Avec l'ARTbrace, le rapprochement des deux hémivalves et le serrage sous la poitrine provoquent une sorte d'extrusion avec plan sagittal corrigé et stable.

Nous confirmons cet effet par la prise de taille immédiate de l'enfant en corset.

Le 8° concept est celui du "soft contact". Le corset réalise une sorte de pince comme celle qui soulève les balles de foin recouvertes d'une mince protection sans les déchirer. Ceci est favorisé par les qualités du polycarbonate à la fois extrêmement rigide mais avec une surface qui absorbe l'énergie, c'est à dire "soft". Les lentilles et Smartphones doivent être recouverts d'une couche très dure anti-scrtach.

Ce soft contact facilite la détorsion mécanique sur la surface du corps

L'utilisation des pads est naturellement possible, mais nous les réservons à des cas particuliers et toujours après contrôle radiographique

Les corsets sont également faits pour modeler esthétiquement la déformation thoracique, ce que ne permet pas la chirurgie. Une attention particulière est apportée au modelage de la contre gibbosité thoracique antérieure qui est souvent ce que l'enfant voit le plus avec projection du sein gauche en avant.

Le concept n° 9 est celui de la clé et du boulon. Il n'y a aucune compression du boulon, mais uniquement une détorsion. Tous les corsets conçus selon le principe du noyau de cerise, par définition compriment l'abdomen et la cage thoracique

Comme la clé à molette, le pinces axillaires et pelviennes sont réglables.

Le dixième concept est celui de la simplification. Il n'est plus besoin de compter les zones d'appui et d'expansion. Il n'est plus besoin d'utiliser des classifications qui de toute façon ne correspondent jamais exactement à la scoliose de l'enfant.

La classification de Ponsetti avec 2 types de courbure est suffisante

Un modèle est destiné aux  courbures thoraciques ou doubles et un autre aux courbures  thoraco-lombaires

Exemple d'une correction de courbure thoraco-lombaire

Exemple de courbure thoracique plus courte

En faitl'ARTbrace est une synthèse entre les corsets asymétriques et les corsets à haute rigidité. avec 10 innovations majeures facilitant sa réalisation.

Le caractère réglable a toujours été caractéristique du corset lyonnais.

Le polycarbonate était utilisé pour la réalisation des corsets garchois et du Sforzesco à Milan, mais c'est la première fois que le 4 mm est utilisé à grande échelle.

De plus en plus d'équipes utilisent des bases de données prospective. Le système "kinesis" a été créé en 1998, ce qui en fait la plus ancienne en Europe. Elle a la particularité de gérer la 4° dimension, c'est à dire le temps. En effet, le système de reconvocation systématique des patients à intervalles réguliers, identique pour tous en fait un outil précieux de recherche clinique.

Bien des corsets ont eu pour objectif de remplacer le plâtre, mais pour la première fois un corset corrige 40 % de mieux que le plâtre. Le conflit médico-administratif qui a été à l'origine de l'ARTbrace s'est résolu, mais nous n'avions plus aucune raison de reprendre les plâtres. Le "full time" du corset permettant la douche, la qualité de vie des enfants est incompararable.

L'analyse objective des résultats et notamment de la détorsion a été possible grâce à EOS avec une irradiation 25 fois moindre.

L'ARTbrace marque résolument une transition dans le domaine des corsets et une rupture avec la pratique ancienne.


 

Suite Module 5 : Le polycarbonate


Auteur : Dr Jean Claude de Mauroy (Médecine Orthopédique)

Cette page a été mise à jour pour la dernière fois le : 11 août 2015

COI : Le Dr Jean Claude de Mauroy est "l'inventeur" de l'ARTbrace


Accueil ] Remonter ]
 Centre Européen de la Colonne Vertébrale - Lyon - Webmaster : Dr. Jean Claude de MAUROY   

  Site infos

  Le site a été mis à jour pour la dernière fois le 04 novembre 2017
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Chercher uniquement dans des sites web de santé HONcode de confiance :